AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 intie JL Murat pr le Monde

Aller en bas 
AuteurMessage
medulla oblongata

avatar

Nombre de messages : 1970
Age : 40
Localisation : R'lyeh
Date d'inscription : 23/08/2005

MessageSujet: intie JL Murat pr le Monde   Lun 19 Nov 2007 - 11:19

pas d'accord avec tout bien sur et je supporte pas ce qu'il fait...réactions ?

Jean-Louis Murat : "La crise du disque est un leurre"
LE MONDE | 17.11.07 | 16h45 • Mis à jour le 18.11.07 | 09h47

V2, maison de disques indépendante à laquelle vous apparteniez, ferme ses portes fin novembre après son rachat par Universal Music. Qu'en pensez-vous ?

Les gros mangent les petits, c'est le capitalisme. Pascal Nègre, PDG d'Universal Music France, applique la politique des dirigeants et actionnaires de Vivendi, qui espèrent qu'à la sortie de la crise du disque, ils auront absorbé les meilleurs afin d'alimenter en musique SFR, Canal+...

A chaque rachat ou fermeture d'une maison de disques, des gens brillants sont broyés. Et les internautes crient hourra ! J'affirme que la crise du disque est un leurre, elle n'existe pas : l'offre est intacte, la demande croissante. Mais, chaque nuit, dans les hangars de la musique, la moitié du stock est volé. Imaginez la réaction de Renault face à des délinquants qui forceraient la porte quotidiennement pour dérober les voitures !

Des gamins stockent 10 000 chansons sur l'ordinateur familial, après les avoir piquées sur le Net. La société, des députés, des sénateurs trouvent cela vertueux ! Or, c'est un problème moral : tu ne voleras point, apprend-on à nos enfants. En outre, ces rapines via le Net s'effectuent dans l'anonymat. L'écrivain américain Brett Easton Ellis a dit : "Depuis la nuit des temps, l'Antéchrist cherche un moyen de prendre le pouvoir sur les consciences de l'homme, enfin il y est arrivé avec Internet." Le Web rend les gens hypocrites, il incite à prendre des pseudonymes. C'est un monde de délation, intoxiqué de spams et de pubs.


Pourquoi les musiciens et chanteurs ne prennent-ils pas plus fermement position comme vous le faites ?

Chez les artistes, règne l'omerta. Dès qu'ils dénoncent les pratiques de voyou sur Internet, ils sont attaqués par des petits groupes d'internautes ; ceux-ci s'y mettent à une dizaine, se font un plaisir de mettre la totalité de la discographie de l'impétrant à disposition gratuitement, partout, dernier album compris. Ils sont sans visage. Les Arctic Monkeys, en Grande-Bretagne, ont eu recours à des shérifs du Net après s'être fait connaître sur le Web, et les internautes britanniques sont en train de leur faire la peau, au nom de la liberté. Mais quelle liberté veut-on ? Celle de se goinfrer ? Avec des gens qui ont 20 000 titres sur leur disque dur et ne les écoutent jamais ?

Cette conception ultralibéraliste, qui est au-delà de tout système politique, se résume à peu : la goinfrerie. Internet favorise cela : toujours plus de sensations, toujours plus de voyages, de pénis rallongés, toujours plus de ceci, de cela...


Vous avez été pourtant l'un des premiers artistes français à ouvrir un site Internet en 1998 et à y proposer des chansons, des échanges, des liens, des images. N'est-ce pas contradictoire ?

Baudelaire appelait le progrès le paganisme des imbéciles. Tous les acteurs de la musique sont tombés dans le fantasme de la modernité à ce moment-là. Les patrons de maison de disques ne juraient que par le Net sans pour autant comprendre de quoi il s'agissait. Au début, je mettais environ une chanson inédite par semaine à disposition sur mon site, gratuitement. Puis j'ai arrêté. Ces titres étaient téléchargés sans un merci, sans un bonjour, et éventuellement revendus sous forme de compilations payantes dans des conventions de disques. J'ai fait partie des imbéciles qui ont cru aux mirages de l'Internet, et de ce fait à la bonté naturelle de l'homme, à l'échange communautaire. L'homme a travaillé le fer pas seulement pour les charrues, mais aussi pour les épées, idem avec les atomes et le Net.


La gratuité sur Internet est-elle la seule cause de l'effondrement des ventes de disques ? Le déficit d'image d'une industrie habituée au court terme y est-elle pour quelque chose ?

Evidemment, 90 % de notre métier est fait par des gens formidables, des musiciens, des tourneurs, des ingénieurs du son, des attachés de presse, des artistes, des passionnés ! Mais l'image qui est passée dans le public est celle de ses patrons, arrivés là à cause de l'argent facile, de l'épate, du look. Le triomphe du petit bourgeois snobinard et de la fanfaronnade ! Nicolas Sarkozy ressemble tout à fait à un patron de maison de disques.

J'ai toujours été sidéré de voir comment l'industrie musicale attirait les médiocres à sa tête. Des médiocres qui dirigent des sociétés de taille modeste, sur le plan de l'économie mondiale, mais dont les émoluments s'alignent sur ceux des groupes multinationaux et consomment 80 % de la masse salariale dans les petites structures. Et les parachutes dorés ! Quand on licencie une centaine de salariés dans une maison de disques, comme chez EMI France par exemple, c'est en grande partie pour payer les indemnités du patron, c'est scandaleux.


La gratuité n'est-elle pas le meilleur moyen de démocratiser la culture ?

C'est une blague ! Cela nous tue. La démocratisation, c'est à l'école maternelle qu'elle doit être ancrée. Une fois les bases et l'envie acquises, chacun peut faire son choix. Par ailleurs, je ne suis pas démocrate, je suis happy few. La culture est le fait d'une minorité, d'une élite qui fait des efforts. Attention, pas une élite sociale ! La femme de ménage ou le facteur sont absolument capables de sentiment artistique. Mais la démocratisation, pour moi c'est le concours de l'Eurovision : chaque pays envoie son artiste fétiche. Et là, comme disait Baudelaire, la démocratie, c'est la tyrannie des imbéciles. Sur MySpace, vous allez voir 45 000 nigauds, les 45 000 artistes ratés qui ont ouvert leur page - j'y suis aussi, parce que sinon on me vole mon nom.


Qu'est-ce qu'un artiste raté ?


C'est celui ou celle qui fait la moitié du chemin, sans rien sacrifier. Le monde est plein d'artistes qui ne le sont que six heures par semaine, du samedi matin au dimanche soir. Ils sont d'une arrogance, ils veulent tout arracher ! Alors qu'être artiste, c'est un engagement total, où tous les risques sont pris. C'est une décision à laquelle on se tient. Quitte à dormir dehors, à vivre autrement. Tout le monde a en soi des capacités créatives, cela n'en fait pas un artiste pour autant. Etre artiste, c'est une affaire de vocation et de discipline, une discipline de fer. Etre artiste, c'est du travail, du travail, du travail et encore du travail.

_________________
"Qui ne sait que de tous les loups, le loup douceureux est le plus dangereux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maarnaden

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: intie JL Murat pr le Monde   Mar 20 Nov 2007 - 0:26

Quel crétin baveux... Exactement le genre de mec que je ne pleurerais pas quand l'art sera gratuit et que lui sera mort... Cette conception "élitiste" de l'art, très petite-bourgeoise, qu'il développe lui vaudra une place de choix en camp de rééducation, j'ai commencé une liste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jol

avatar

Nombre de messages : 507
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: intie JL Murat pr le Monde   Mer 21 Nov 2007 - 17:21

Ce serait bien que tu développes ton point de vue (élitisme, etc)

C'est quoi cette histoire de rééducation et de liste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.multiparadigme.org
maarnaden

avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: intie JL Murat pr le Monde   Jeu 22 Nov 2007 - 13:42

Oui, je vais développer dès que j'irais mieux (je suis malade depuis hier).

Pour la "rééducation" et la "liste", c'était juste un trait d'humour noir, j'aime bien ce genre d'affirmations péremptoires pour signifier mon rejet de quelqu'un (et là, JL Murat en l'occurrence)... il n'y a pas trop à y chercher... mais le manque d'usage de smileys (auxquels tout le monde s'est habitué) peut rendre ça ambigu, bon bref...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masked_Jackal

avatar

Nombre de messages : 1965
Age : 38
Localisation : Nord
Date d'inscription : 01/09/2005

MessageSujet: Re: intie JL Murat pr le Monde   Jeu 22 Nov 2007 - 23:05

maarnaden a écrit:
mais le manque d'usage de smileys (auxquels tout le monde s'est habitué) peut rendre ça ambigu, bon bref...

Laisses moi réparer cette erreur:

scratch

C'est plus claire comme ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nihilistic-webzine-distro.fr
medulla oblongata

avatar

Nombre de messages : 1970
Age : 40
Localisation : R'lyeh
Date d'inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: intie JL Murat pr le Monde   Jeu 22 Nov 2007 - 23:13

- pretendre artiste et ne faire aucun sacrifice effectivement ça me parait bizarre
- les labels qu'ils oient gros ou petits ont rendu,de part la multiplication des signatuers et sorties, la musique un bien de consommation jetable


sur le d/l je ne sais que dire...les mecs qui d/l du madonna sont des bouffons mais mieux vaut areter de l'engraisser la madonne en payant pour ecouter ces daubes


les mecs qui d/l le denrier napalm death...je sais pas..ça me fait chié...le mec qui d/l le dernier behemoth je m'en branle

_________________
"Qui ne sait que de tous les loups, le loup douceureux est le plus dangereux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: intie JL Murat pr le Monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
intie JL Murat pr le Monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la symphonie du Nouveau Monde
» La plus belle fille du monde ( pour moi...)
» Dvorak: Symphonie du nouveau monde
» Dokéo. Comprendre le monde.
» Salut tout le monde !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE SOUND OF THE LAW :: FORUMS :: BLAH BLAH-
Sauter vers: